Relever les défis de l'eau salée: Choisir un acier compatible

Le choix du matériau pour des pièces et composants engendre quasiment toujours un compromis à faire entre performances et coût. Cet article met en avant certains aspects à considérer lors du choix d'un transmetteur de pression convenant pour des applications avec de l'eau salée, par ex. dans des systèmes de gestion des eaux de ballast ou des unités de dessalement.

La meilleure solution pour toute application en milieux corrosifs est, dans la perspective des performances, l'utilisation de titane, qui offre une excellente résistance à la corrosion. Le gros désavantage du titane sont les coûts très élevés, aussi bien pour les matériaux que pour l'usinage. Par conséquent, les ingénieurs cherchent des solutions plus économiques qui rempliraient toujours les critères de l'application.

L'acier 1.4404 (AISI316L) est utilisé dans de nombreux cas car il dispose d'une résistance raisonnable à la corrosion pour un prix assez bas, à peine légèrement supérieur à celui de l'acier inoxydable basique comme l'acier 1.4305. Mais l'expérience dans le domaine montre que les transmetteurs de pression fabriqués dans ce matériau assez commun peuvent tomber en panne précocement à cause de la corrosion. Typiquement, plus la température et/ou la teneur en sel ou teneur corrosive sont élevées, plus la panne se produit rapidement.

Un client de Trafag utilisant des transmetteurs de pression pour des unités de dessalement avait choisi l'acier 1.4404 (AISI316L), et cette solution fonctionnait correctement dans la plupart des cas. Cependant, dans les unités utilisées dans des zones tropicales, certains transmetteurs se sont avérés corrodés au bout d'une durée relativement courte. Le client cherchait une meilleure alternative à l'acier AISI316L et, pour des raisons financières, le titane n'était pas une option. Pour de telles applications, Trafag propose un transmetteur de pression avec capteurs céramiques, ainsi qu'une connexion et un boîtier de processus en acier duplex 1.4462. Il s'agissait de la solution idéale pour toutes les installations critiques de ce client, en service depuis plusieurs années maintenant, et les installations équipées de transmetteurs de pression en acier duplex fonctionnement maintenant correctement, même à des températures élevées ou avec une salinité élevée.

Un transmetteur de pression en acier duplex 1.4462 pourrait être une solution parfaite dans tous les cas, mais le coût du matériau est malheureusement légèrement plus élevé, et son usinage est extrêmement cher. En raison de ses propriétés mécaniques, il provoque une usure excessive des outils et un ralentissement de la vitesse d'usinage; les pièces sont donc assez onéreuses, le coût se situe en effet plus ou moins entre l'acier AISI316L et le titane en termes de coûts. Dans ce cas, les ingénieurs doivent évaluer soigneusement les risques de l'application et peser le pour et le contre entre des coûts plus élevés et des performances améliorées, c'est-à-dire, ici, la résistance à la corrosion. Cependant, à des températures supérieures, avec une concentration de sel élevée ou tout autre contenu corrosif du liquide, un seul choix est toujours sûr: le titane.

Système d'osmose inverse pour une installation d'eau potable.
Après avoir été exposés au brouillard salin dans le cadre de l'essai conforme à la norme CEI 60068-2-52, niveau de sévérité 1; acier standard 1.4305, acier 1.4404. Trafag ECTN 8477 est disponible en différents aciers en fonction de l'application concernée