Comment évaluer la résistance à la corrosion

Il existe deux critères majeurs pour évaluer la résistance à la corrosion par l'eau salée d'un acier inoxydable basée sur les spécifications du matériau: l'indice de résistance à la piqûration (PREN) et la température critique de piqûration (CPT), dépendant tous deux de la composition du matériau. Pour des tests pratiques, l'essai au brouillard salin, conformément à la norme CEI 60068-2-52:1996 est une indication fiable et intéressante.

Les procédures de test exactes pour la mesure de la résistance à la corrosion PREN des différents types d'acier inoxydable sont spécifiées dans la norme ASTM G48. D'une manière générale, plus l'indice PREN est élevé, plus l'acier résiste à la corrosion, et les aciers dotés de valeurs PREN supérieures à 32 sont considérés comme résistants à l'eau de mer (corrosion). L'indice PREN de l'acier 1.4404 (AISI316L) est de 23…28.5, tandis que l'acier duplex 1.4462 est de 31…38, en fonction de la composition exacte de leur contenu.

Il existe différentes méthodes pour évaluer la valeur CPT, qui est définie comme la «température la plus basse à la surface du spécimen à laquelle une piqûration à propagation stable se produit dans des conditions d'essai spécifiées» (ISO 17864:2005), tandis que certaines règles empiriques basiques sont simplement basées sur la teneur en molybdène. La valeur CPT de l'acier 1.4404 (AISI316L) se situe entre 24 et 27.5°C, en comparaison avec l'acier duplex 1.4462 qui présente une valeur entre 27.5…34.5°C. Par conséquent, et particulièrement pour des températures plus élevées, comme par ex. dans l'eau de mer tropicale, l'acier 1.4462 est le choix le plus sûr, avec une résistance à la corrosion bien meilleure que l'acier AISI316L, et ce à un prix plus bas que le titane.

Trafag chambre d'essai au brouillard salinTrafag chambre d'essai au brouillard salin
Chambre d'essai au brouillard salin: une évaluation pratique de la résistance à la corrosion est habituellement réalisée dans le cadre d'un essai au brouillard salin, conformément à la norme CEI 60068-2-52:1996, qui fait également partie des spécification