Plus d’efficacité grâce à l’interconnexion entre les pressostats à afficheur et le smartphone

Un pressostat à afficheur pouvant être relié à un smartphone simplifie la mise en service et la manutention des pièces
de rechange.

04.02.2021
Les pressostats électroniques à afficheur existent depuis de nombreuses années et sont désormais disponibles dans une grande variété de modèles. Concernant le cycle de vie, ces produits se trouvent à un troisième stade de développement : alors que dans la phase initiale, c’étaient surtout les fonctions et les modèles qui étaient au premier plan, ce sont les mesures pour réduire les coûts qui marquèrent la deuxième phase. Dans la troisième phase qui est maintenant en cours, les appareils sont équipés d’une connectivité supplémentaire (possibilités de communication) et, en partie, d’une propre intelligence. À côté du développement technologique en général, ceci est surtout favorisé par les grandes tendances de l’IdO (internet des objets) et de l’industrie 4.0 afin d’atteindre une interconnexion conséquente de la technologie de capteur des machines, jusqu’au système de progiciels de gestion intégrés (PGI), avec comme objectif une « production organisée de manière autonome ».
Alors que de nombreuses entreprises se concentrèrent ici surtout sur la connectivité de capteurs et de commandes par l‘intégration d’interfaces de communication et de protocoles, Trafag poursuivit une autre voie : la connexion entre le capteur et l’être humain. Pour ce faire, Trafag suivit de manière conséquente l’approche Mobile-First et se concentra sur le paramétrage du pressostat à afficheur sur l’application de smartphone. Au contraire de la commande intégrée à 3 touches avec affichage à 7 segments 4 Digit selon VDMA 24574-1, on peut, avec l’appli smartphone, naviguer très rapidement et de manière intuitive à travers le paramétrage via la surface utilisateur graphique. Un connecteur intégré pouvant être configuré enregistre les
données de mesure lesquelles peuvent aussi être envoyées au smartphone via une appli. Ces avantages que présente, dans le domaine industriel, la connexion directe entre l’être humain et le capteur via un smartphone peuvent être utilisés pour augmenter l’efficacité et la qualité.

Paramétrage lors de tests et de la mise en service

Qui ne connaît pas ça ? Les points de commutation et leurs paramètres sont certes définis par l›ingénierie, mais lors de la mise en service, il s’avère que des optimisations sont encore nécessaires lesquelles sont souvent déterminées par de nombreuses boucles. Lorsque l’ensemble de l’installation peut communiquer via un système bus ou IO-Link, cela peut se résoudre depuis la commande centrale. Malgré la forte attention dont ces thèmes font l’objet de nos jours, la plupart des commandes communiquent, au niveau capteur, de fait encore avec des signaux analogiques et numériques conventionnels, ne disposant pas ainsi de la possibilité de commander ce paramétrage des pressostats de manière centrale. 

Dans de tels cas, c’est de nouveau à l’être humain de jouer. Ceci est aussi un facteur général de réussite des pressostats à afficheur: l’utilisateur voit sur l’affichage la valeur mesurée actuelle et d’autres informations, et peut régler directement sur place les points de commutation, sans avoir à intervenir dans la commande. Grâce aux possibilités d’un smartphone et de la nouvelle appli de Trafag, il est dorénavant beaucoup plus facile d’ajuster les points de commutation. De plus, il est possible d’enregistrer différents sets de paramètres. Lors de tests et d’optimisations, il est très vite possible, au besoin, de recharger sur le pressostat un profil de paramètres déjà enregistré ou d’envoyer aussi d’autres points de mesure. En comparaison avec le paramétrage habituel via commande à 3 touches VDMA, cela va naturellement plus vite et est plus efficace et, grâce à la possibilité de copier, le quota d’erreurs est sensiblement plus faible. L’enregistrement de sets de paramètres lisibles en textes clairs rend aussi la documentation très facile et transparente.

Mise en stock simplifiée

La plupart des fabricants de machines et d’installations utilisent, à différents postes de mesure, des pressostats à afficheur lesquels proposent aussi des sorties analogiques (4…20 mA, 0…10 VDC par ex.) en plus des sorties de commutation. Selon le point de mesure, les appareils se différencient presque toujours uniquement par les points de commutation préréglés et la plage de mesure laquelle est surtout importante en cas de signaux analogiques. Du point de vue du stock de pièces de rechange, le pressostat à afficheur DPC/DPS de Trafag est ici idéal, car l’option Turn-Down aide aussi, en plus du paramétrage très simple grâce à des sets de paramètres enregistrés, à tenir en stock un minimum de pièces de rechange. Via les sets de paramètres, il est aussi possible, grâce à l’option Turn-Down, d‘adapter selon vos besoins la plage de mesure jusqu’au facteur 2, et de modifier ainsi le signal analogique souhaité par rapport à la plage de mesure individuelle. Il est possible de lire et d’écrire les sets de paramètres, même si le pressostat n’est pas raccordé ou enclenché, parce que ce n’est ni bluetooth ni le wifi qui fait office d’interface, mais la CCP (communication en champ proche). Le service de pièces de rechange ou le personnel du SAV peut ainsi paramétrer les instruments à tout moment. Ou on peut vérifier juste avant le montage si c’est le bon set de paramètres
qui est enregistré dans l’appareil.

Un nouveau paramétrage simple lors du SAV

À côté des avantages que nous venons de décrire, il y a une simplification lors du SAV, grâce à l’accès direct du personnel aux paramètres de l’appareil – même sans intervention dans la commande.. Ainsi, lors de la première analyse d’erreur, un technicien de l’exploitant peut, par e-mail, envoyer les paramètres préréglés au service clientèle, lequel vérifiera alors si les réglages sont corrects. Une autre fonction très pratique est la connexion intégrée au DPC/DPS  laquelle enregistre le déroulement de la pression en cours et sauvegarde celui-ci dans l’appareil. Il est aussi possible de transférer ces données sur le smartphone via CCP, en tant que fichier CSV (valeur séparée par virgule). Ce fichier peut être envoyé par e-mail et analysé, par ex., via excel pour un diagnostic de système.

À côté du diagnostic de système, la fonction de connexion intégrée propose d’autres possibilités d’application tout aussi intéressantes. Car on peut ainsi mettre en place de simples études expérimentales – que ce soit dans le développement de prototypes et de modèles fonctionnels, lors de tests ou d’expériences en laboratoire dans des universités – sans aucun autre équipement supplémentaire, afin de saisir des données de mesure : on a juste besoin de raccorder le DPC/DPS à une source d’alimentation appropriée afin de lire, via l’appli, les données mesurées. Pour le raccord du pressostat à afficheur DPC/DPS à une simple prise, Trafag propose un set complet, disponible avec la valise assortie et l’adaptateur de réseau. Ainsi, comme il est possible d’installer en quelques minutes la saisie de données de mesure de pression, la saisie de ces données est aussi possible dans des situations où l’installation d’une saisie conventionnelle de données ne serait pas rentable ou serait impossible pour des raisons logistiques (par ex. parce que le technicien du SAV ne peut pas se déplacer
avec beaucoup de bagages).

Sécurité

L’inconvénient de l’accès facile au paramétrage concerne naturellement la sécurité. D’un côté, le fait de choisir ici la CCP avec sa très faible portée offre de nombreux avantages par rapport aux autres protocoles comme le wifi ou bluetooth : en cas de grandes portées, on peut avoir accès à l’appareil, même en-dehors du site de l’usine, ce qui rend des techniques complexes de verrouillage nécessaires. Comme la CCP a une portée de quelques millimètres seulement, la liaison ne fonctionne qu’avec le contact direct avec les appareils. Les réglages existants suffisent alors pour empêcher tout accès de la part de personnes extérieures. Afin que des personnes non autorisées ne puissent pas, malgré tout, modifier des paramètres, il est possible de sécuriser l’accès, dans le pressostat à afficheur, par un code à quatre chiffres, lequel permet aussi de bloquer la liaison à la CCP. Les exemples présentés montrent comment, du fait de l‘introduction de la nouvelle technologie et de la liaison du smartphone au pressostat électronique, de toutes nouvelles possibilités s’offrent aux entreprises afin de saisir des données de mesure de manière simple et non bureaucratique, de simplifier des processus, de réduire la diversité des pièces en stock, permettant ainsi d’être plus efficace et plus compétitif.

 

Avez-vous des questions sur l’interconnexion entre les pressostats à afficheur et le smartphone?
Nous serons heureux de vous conseiller. N'hésitez pas à nous contacter. 

 

Vous voulez lire le livre blanc plus tard?
Cliquez ici pour télécharger: www.trafag.com/H70353